Fatma, le bruit des autres

Cette création part d’une nécessité. Mon grand-père est atteint d’un Alzheimer, il perd la mémoire et la parole. Je recueille ses mots : son enfance en Algérie, ce pays, sa douceur, la violence de la guerre, l’indépendance. Au même moment, je découvre le texte de M’hamed Benguettaf, puissant et plein d’humour.

Crédit photo : Alexis Boullay

Monologue de femme – Tout public à partir de 10 ans -1h10

Résumé

Fatma est une femme de ménage, célibataire. C’est une « petite » qui par son travail, son humilité et son sens de l’honneur porte des valeurs. Ce jour là, c’est la fête de l’indépendance mais c’est aussi son tour de lessive et il ne faut pas le laisser passer !
Tant pis, elle suivra les festivités du haut de son toit terrasse où elle étends son linge. La terrasse c’est le seul endroit où elle peux respirer, marcher lentement, courir, chanter, pleurer… Sur son perchoir elle se sent libre. Elle peut tout voir sans être vue, tout dire sans être entendue, sauf par le ciel. Et comme il faut attendre que tout soit sec, elle a du temps pour les questions. C’est quoi l’indépendance ? Pour moi femme ? Et pour un pays ?

Mise en scène et jeu : Mikaëlle Fratissier
Assistante à mise en scène : Cecile Le Meignen
Création lumière : Aline Tyranovitch
Scénographie : Anais Blanchard
Création sonore : Anne Chloé Jussiau
Voix off : Imène Gahar
Texte : M’hamed Benguettaf
Visuel affiche : ZEST

Teaser : En attente

Extrait du texte

« Le matin je nettoie les escaliers du ministère et l’après midi ceux de la mairie et pendant ce temps, personne ne me parle, personne ne me voit. Perpétuel tête à tête avec l’outil de ma destinée que j’essore. Oui je suis Fatma, femme de ménage devant l’Eternel et n’ayant personne pour me défendre… Mais ceci ne donne le droit à personne de me claquer la porte au nez […] »